Chefchaouen, meilleure destination touristique en 2017

La ville marocaine de Chefchaouen se fait encore honorée cette année.  Le site d'information , StepfeedStepfeed, vient de sacrer la ville bleue au top des destinations touristiques à découvrir en cette année dans la région du Maghreb et du Moyen Orient.

Chefchaouen, meilleure destination touristique en 2017

 

Parmi les atouts mis en avant, le média basé à Dubaï cite le climat montagneux et sec de la ville située en plein Rif, mais également les couleurs vives de la médina et son caractère écologique apprécié par les touristes étrangers. En outre, Chefchaouen, fondée en 1471, est forte de son emplacement à moins de deux heures de Tanger et à une heure des plages de la Méditerranée.

chefchaouen maroc touriste

Dans son classement, Stepfeed privilégie sept destinations. Outre Chefchaouen classée numéro 1, le journal retient des sites tels que Pamukkale (Château de coton en turc) en Turquie, Shiraz en Iran, Anfeh au Liban ou encore Khor Al Aidad au Qatar.

Chefchaouen 2

Chefchaouen ou Chaouen (arabe : شفشاون (API: ʃəfˈʃɑˑwən), berbère : ⴰⵛⵛⴰⵡⵏ (API: ʕɑʃʃɑˑwən)) est une ville du nord-ouest du Maroc, bâtie à 600 m d'altitude au pied des monts Kelaa et Meggou, sur la chaîne du Rif. Elle est le chef-lieu de la province éponyme. Sa population est de 42786 habitants.

Le nom de la ville vient du berbère achawen, « les cornes », en raison des sommets montagneux qui dominent et l'entourent.

Initialement instiguée en 1415, Chefchaouen est fondée en 1471 puis achevée en 1480 par le chérif Ali ibn Rachid al-Alami, de retour d'un séjour guerrier dans le royaume de Grenade1. La ville accueille par la suite une population composée principalement d'Andalous puis de Morisques et demeure interdite aux Chrétiens sous peine de mort. Seul l'explorateur Charles de Foucauld brava l'interdit en 1883.

Entre 1471 et 1561, la ville est gouvernée par la dynastie des Banou Rachid, descendants de son fondateur, nominalement vassaux des sultans wattassides, et sera réunifiée au Maroc par les Saadiens.

En 1920, les Espagnols s'emparent de Chefchaouen, laquelle sera ensuite bombardée par les troupes de Franco. La ville ne fut rétrocédée au Maroc qu'en 1956, à la suite de l'abrogation du protectorat.

 

Imprimer  Email