Dubaï mis en place des taxis volants sans pilote (vidéo)

Dubaï a annoncé lundi un premier test réussi pour un taxi-volant électrique sans pilote au-dessus de cet émirat qui veut devenir un pionnier de ce moyen de transport futuriste.

Aucun passager n'a pris part à ce vol d'essai, a indiqué l'Autorité des transports de Dubaï (RTA).

Le prototype utilisé, développé par une start-up allemande, peut voler pendant 30 minutes avec une vitesse maximale de 100 kilomètres/heure. Deux personnes peuvent prendre place à bord.

Dubaï prévoit d'intégrer à terme un service de taxis-volants à son réseau de transport qui compte déjà métro, bus et tramway.

Les passagers pourraient réserver leur taxi-volant sans pilote et suivre son arrivée et le trajet prévu sur une application dédiée.

Les autorités ont indiqué qu'elles prévoyaient cinq ans de tests pour mettre en place toutes les normes de sécurité et la législation nécessaire à ce nouveau moyen de transport.

Dubaï, où se trouve la plus haute tour au monde, est une des principales destinations touristiques dans le Golfe avec 14,9 millions de visiteurs l'année dernière.

Une application sur smartphone pour le commander le taxi-volant

L'appareil qui mesure 6 mètres de longueur, 4 de largeur et 1,6 de hauteur pèse 260 kilos. Il peut transporter une personne et une valise dans la limite où les deux ne font pas plus de 100 kilos. Selon ces concepteurs il dispose d'une batterie qui lui permet d'effectuer 30 minutes de vol et de parcourir jusqu'à 50 km de distance à une vitesse sans doute plus poche des 100 km/h que des 160 km/h qu'il peut officiellement atteindre. Une autonomie qui, en théorie est donc largement suffisante pour des trajets urbains dans ce petit pays de 4000 km2.

Si l'on en croit les détails donnés par la RTA, totalement autonome, ce drone taxi est dépourvu de tout instrument de vol. utilisable par le client. Ce dernier commandera sa course via une application installée sur son smartphone. Une fois à bord et il lui faut indiquer sa destination en utilisant un écran tactile qui se trouve sur le tableau de bord. Une fois sa ceinture de sécurité bouclée, le drone peut décoller vers sa destination. Tout le vol sera alors suivi du sol par un centre de contrôle grâce à une liaison 4G.

 


En savoir plus sur:

 https://www.lesechos.frhttps://www.lesechos.fr

http://www.lapresse.cahttp://www.lapresse.ca

 

Imprimer  E-mail