10 000 VÉHICULES VOLÉS EN ESPAGNE SONT VENDUS AU MAROC

Selon les autorités espagnoles, plus de 40.000 véhicules sont volés, chaque année, sur le territoire ibérique. Le quart d'entre eux est acheminé et vendu au Maroc. Les mafias bulgares, marocaines et espagnoles se partagent ce marché très juteux.

voitures occasion maroc

C’est un chiffre qui donne le tournis. Pas moins de 10.000 voitures volées entrent au Maroc, chaque année, à partir de l’Espagne. Et il ne s’agit là que du quart des véhicules volés dans la péninsule ibérique, révèlent les statistiques officielles espagnoles. Ces voitures volées sont souvent acheminées vers le Maroc avec des documents falsifiés.

 

 

Le nombre des véhicules volés en Espagne augmente d’année en année. Il se chiffre, à ce jour, à 43.432 voitures, soit une moyenne de 110 automobiles par jour. Les autorités espagnoles parviennent, par ailleurs, à retrouver près de 12.000 véhicules, soit un pourcentage de 27% du total des voitures volées.

Mafias internationales

Madrid arrive en tête de peloton en termes de vols de voitures, suivie par Barcelone, Alicante, Valence et enfin Malaga.

D'après les autorités espagnoles, ces méfaits sont commis par des mafias internationales spécialisées dans le vol et l’acheminement de ces véhicules hors du territoire ibérique. Tous les types de voitures, qu’elles soient de luxe, touristiques ou économiques, sont concernés par ces vols. Cette dernière catégorie est d’ailleurs très prisée par les mafias. Les automobiles économiques jouissent d’une importante demande, que ce soit en Espagne ou au Maroc.

Les autorités espagnoles affirment également que ce sont les mafias bulgares, marocaines et espagnoles qui se partagent, actuellement, le gâteau de ce marché très juteux.  

Démantèlement d'un vaste réseau de trafic de voitures de luxe entre la France et le Maroc

Les voitures étaient volées dans le nord de la France, précisément dans la région lilloise, avant d’être revendues en Espagne et au Maroc.

La police lilloise vient de procéder à l’interpellation de 16 personnes, nous apprend le journal La voix du Nord. Ces trafiquants étaient divisés en deux équipes, l’une cambriolait les maisons et emportait les clés des voitures.

Maquillées, elles étaient ensuite vendues entre 25.000 et 60.000 euros dans la région lilloise, en Espagne et parfois même au Maroc.

En tout, une quarantaine de plaintes ont été reçues par les services de police depuis le début de l’année, précise la même source qui fait savoir également qu’une quinzaine de voiture recelées a pu être identifiée par les enquêteurs. 

Il est recommandé de bien inspécter les voitures d'occasion au maroc avant de les acheter. 

Source: bladi.net et Le360.ma